Accueil » Quel type de robot tondeuse selon son jardin ?
Type de robot tondeuse superficie jardin

Quel type de robot tondeuse selon son jardin ?

par Arnaud

Les robots tondeuse ont envahi les jardins de nos zones pavillonnaires ces dernières années. Et pour cause, ils sont silencieux, autonomes et vous permettent d’éviter la corvée de la tonte.

Si vous envisagez acheter un robot tondeuse, sachez que chaque modèle sera plus ou moins adapté selon la superficie et la complexité de votre jardin. Attention aux promesses indiquées par les fabricants, ce sont des rendements surfaciques à mettre en comparaison avec les contraintes de votre jardin et votre durée d’utilisation.

Dans cet article, nous essayons de défricher pour vous le type de tondeuse autonome adaptée à vos besoins.

Quel type robot tondeuse selon la superficie du jardin ?

La taille de votre jardin est un élément déterminant dans le choix de votre robot tondeuse. En effet, plus la surface de pelouse est vaste, plus le robot devra avoir une autonomie et une largeur de coupe importantes.

La première étape consiste donc à mesurer la surface de pelouse. Il existe des robots tondeuses conçus pour différentes tailles de jardin, ainsi :

  • Les modèles basiques premiers prix sont davantage adaptés aux petites surfaces (entre 300 et 500 m2) ;
  • Les modèles les plus sophistiqués pourront entretenir un jardin jusqu’à 6000 m2.

Connaitre la superficie de votre jardin n’est pas suffisant pour trouver le robot adapté. En effet, les constructeurs annoncent un rendement surfacique, c’est-à-dire en prenant en compte une certaine durée d’utilisation. Voir notre calcul du rendement surfacique en fin d’article pour plus de détails.

Comment calculer la superficie de mon jardin ?

Vous pourrez déterminer la superficie de votre jardin rapidement en utilisant Google Maps. Pour cela, il suffit :

  1. D’accéder à Google Maps.
  2. D’y trouver votre terrain.
  3. Cliquer avec le bouton droit de la souris sur un bord de la surface à mesurer, puis cliquer sur Mesurer une distance.
  4. Suivre alors les contours de votre surface et cliquer afin de déposer des marqueurs. Si vous avez besoin de supprimer un marqueur, cliquer dessus.
  5. Placer le dernier marqueur au niveau de votre point de départ.
  6. La superficie sera affichée en bas de l’écran.
Google Maps Calcul superficie jardin robot tondeuse

Quel type de robot tondeuse selon la configuration du terrain ?

La nature du terrain est le second critère à analyser avant l’achat de votre robot tondeuse. Si tous les robots sont capables d’offrir une belle tonte d’herbe, avec un joli mulching, toutes ne peuvent aller partout.

Parmi les éléments à prendre en compte : les pentes, les passages étroits, les recoins, les surfaces irrégulières, les obstacles, les bordures, les parterres de fleurs, les points d’eau, les escaliers…

D’une manière générale :

  • Les terrains les plus simples pourront être entretenus par des tondeuses robots les plus basiques ;
  • Les terrains complexes devront être pris en charge par un robot tondeuse disposant de fonctionnalités plus avancées, afin d’atteindre toutes les zones en complète autonomie.
Robot tondeuse Gardena en train de tondre l'herbe sur un terrain plat
Un terrain plat et carré sera plus facile à tondre pour votre robot autonome

Enfin, pour guider votre robot, vous aurez le choix entre placer des fils périphériques ou investir dans un robot tondeuse sans fil périphérique.

Les zones isolées

Si votre jardin comporte des zones isolées et difficiles d’accès (éloignées de la base, couloirs étroits…), il faudra choisir un modèle supportant plusieurs zones de tonte. Le robot suivra alors le fil périphérique pour aller entretenir périodiquement cette zone difficile.

Les zones inaccessibles

Si votre jardin possède des zones inaccessibles au robot, alors il faudra veiller à le transporter à la main dans ces zones.

Renseignez-vous sur le poids de l’appareil, certains modèles pouvant dépasser les 10 kg.

Les zones accidentées

Certaines marques comme Husqvarna proposent des modèles dotés de 4 roues motrices qui sont spécifiquement adaptés aux terrains en pentes et difficiles.

Les pentes

Parmi toutes les fonctionnalités, il est important de bien se renseigner sur la pente maximale (degré d’inclinaison) que le robot peut supporter. La plupart sont capables de grimper une pente allant jusqu’à 25 %. Au-delà, il faudra vérifier les capacités du robot dans ses caractéristiques. Certains modèles peuvent franchir des pentes jusqu’à 45 %.

De même, de nombreuses pentes vont influer sur l’autonomie de votre robot. Plus vous aurez de dénivelés, plus vous devrez voir large au niveau de l’autonomie et opter pour un robot doté d’une batterie puissante.

Déterminer la durée d’utilisation

Le 3e point important est de déterminer la durée pendant laquelle vous laisserez le robot en fonctionnement chaque semaine.

Certains constructeurs définissent la surface de tonte possible en se basant sur une durée d’utilisation 24 h sur 24. En pratique, il est peu probable que vous laissiez votre robot tondeuse en fonctionnement plus de 12 h par jour :

  • Il est beaucoup plus probable que vous limitiez la tonte au matin, afin de pouvoir profiter tranquillement du jardin après le travail ou l’école.
  • La nuit, vous devriez de toute façon vous abstenir d’utiliser le robot tondeuse. Vous ne voulez pas mettre en danger la faune nocturne comme les hérissons.

Quel rendement surfacique pour mon robot tondeuse ?

Afin de déterminer quel robot est fait pour votre jardin, il faut calculer le rendement surfacique dont vous avez besoin.

C’est quoi le rendement surfacique ?

Le rendement surfacique est la surface que votre tondeuse pourra raisonnablement entretenir, en prenant en compte les contraintes de terrain, de temps de tonte et d’aléas climatiques.

Un rendement surfacique adapté vous assure que votre robot aura la capacité à passer régulièrement sur chaque zone de votre jardin et ainsi garantir une tonte harmonieuse.

Pelouse herbe verte bien tondue par une tondeuse
Une herbe bien tondue est le fruit d’une tondeuse bien choisie

Comment calculer le rendement surfacique ?

Une fois que vous avez la surface de tonte en m², ainsi que le nombre d’heures de tonte par semaine, vous avez tous les éléments pour calculer le rendement surfacique.

Voici le calcul :

Rendement surfacique requis du fabricant en m² = taille de la pelouse en m² / temps de tonte souhaité en heures x temps de fonctionnement en heures selon le fabricant.

Exemple : Vous souhaitez faire tondre un jardin de 1 000 m² pendant un maximum de 35 heures par semaine. Le fabricant indique une durée de tonte de 100 heures pour ses modèles afin d’atteindre les performances indiquées :

1 000 m² / 35 heures x 100 heures = 2857 m².

Vous aurez besoin d’un robot tondeuse avec un rendement surfacique maximal de 2857 m² pour votre jardin. N’hésitez pas à voir large, surtout si votre jardin est complexe (pentes, obstacles, condition météorologiques…) qui peuvent affecter l’autonomie de votre robot.

Le mot de la fin

Choisir le bon modèle de robot tondeuse n’est pas facile, car tous les fabricants n’utilisent pas les mêmes critères pour la surface de tonte annoncée. Nous espérons vous avoir permis d’y voir plus clair dans la jungle des tondeuses connectées.

Vous aimerez également....

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.