La pénurie de Xbox Series X va durer jusqu’en Juin minimum

L’année 2020 s’était terminée avec la promesse d’un retour rapide à la normalité pour ce qui est de la disponibilité des consoles Next-Gen. Pourtant nous sommes dans le troisième mois de l’année 2021 et rien n’a véritablement changé. Il est toujours difficile, voire impossible, d’acheter une Xbox Series X. Pire, les nouvelles font état d’une pénurie généralisée qui va durer au moins jusqu’en juin.

Des problèmes liés à une non-disponibilité des matières premières

Si au début on pouvait penser que la pénurie était une stratégie de la part de Microsoft, nous avons aujourd’hui la certitude que le fabricant n’y est vraiment pour rien. Disons même que celui-ci est tout aussi victime que les gamers et les passionnés de jeux vidéo. Ses usines ont du mal à tourner du fait d’un manque criant de matières premières.

La firme américaine manque aujourd’hui de presque tous les composants entrant dans la fabrication de sa Xbox Series X. Qu’il s’agisse des CPU, des RAM ou des différents contrôleurs toute maque dans les usines d’assemblage. Malheureusement, Microsoft n’est pas la seule entreprise informatique à être dans cette situation. Son concurrent Sony ainsi que les différentes entreprises spécialisées dans l’informatique sont dans la même situation.

La pénurie de matières premières dans le domaine de l’informatique et de l’électronique est tout simplement mondiale. L’une des principales causes derrière la pénurie est l’absence de substrat ABF. Commercialisé par l’entreprise japonaise Ajinomoto, l’ABF est un film servant d’isolant dans les processeurs. Il est utilisé aussi bien dans les cartes graphiques que dans les PC et les consoles.

Selon certains spécialistes, cette pénurie devrait courir jusqu’à fin 2021 où les commandes effectuées en début d’année pourront être satisfaites. Par ailleurs, il faut souligner que le phénomène de pénurie touche également les disques de silicium de 8 pouces. Ces derniers servent à graver des composants comme les contrôleurs ou les SoC.

Une flambée des prix de transport qui n’arrange pas vraiment la situation

Il faut dire que la disponibilité de la Xbox Series X dans les points de vente n’est pas uniquement plombée par la pénurie des matières premières. L’augmentation généralisée du prix des transports vient rajouter au calvaire de la console.

En effet, la crise liée à la Covid-19 a réduit considérablement le nombre de conteneurs transitant dans les différents ports du monde. Ce qui a donc entraîné une augmentation nette du prix d’un conteneur. À ce petit jeu, ce sont les fabricants de consoles qui sont les plus désavantagés. Ils doivent payer plus que d’habitude pour convoyer des produits qu’ils ont eu tout le mal à assembler du fait de la pénurie de matières premières.

Vu qu’une hausse du prix de la Xbox Series X n’est pas à l’ordre du jour, Microsoft à l’instar de Sony a décidé de surseoir à la vente de ses consoles. Il ne servirait à rien de faire des pieds et des mains pour mettre en vente des consoles avec des marges très faibles.

Le dernier mot pourrait vraisemblablement revenir à AMD

Il n’est plus un secret pour personne qu’aujourd’hui c’est AMD qui conçoit les GPU de la console Next-Gen de Microsoft. Ce dernier a essayé récemment de mettre la pression sur AMD afin que celui-ci accélère la fabrication des accessoires dont il a besoin pour sa console.

Il n’a pas pu avoir une réponse favorable à sa requête. AMD n’est pas non plus épargnée par la crise qui touche toute l’industrie de l’électronique. La firme américaine se trouve même dans l’incapacité de renouveler ses propres stocks de processeurs Ryzen et de cartes graphiques RX 6000.

Si certaines informations parlent d’un retour à la normale au début de l’année 2022, AMD a toutefois tenu à rassurer les différents acteurs. La rupture ne devrait pas s’étendre au-delà du mois de juin. Un nouveau stock de Xbox Series X pourrait être disponible dès cet été. Mais il faudra se montrer très habile pour commander rapidement sa console. Une nouvelle rupture de stock n’est pas à écarter.