Accueil » Métavers ou metaverse : tout savoir sur ces mondes virtuels
Casque VR métavers

Métavers ou metaverse : tout savoir sur ces mondes virtuels

par admin
Publié le Mis à jour le

Le métavers (ou métaverse en anglais) est le dernier concept à la mode dans la sphère technologique, souvent désigné comme le futur de l’internet. Les raisons de cet engouement ? Facebook a décidé de renommer sa société mère « Meta » pour souligner la nouvelle priorité stratégique de l’entreprise dans les mondes virtuels.

Le métaverse : définition

Le terme « métavers » désigne les mondes virtuels immersifs, persistants et partagés où les participants peuvent interagir ensemble. Ces environnements fictifs sont généralement représentés en 3D, connectés à internet et accessibles via applications de réalité augmentée ou casques et lunettes de réalité virtuelle.

Dans un métaverse, chaque participant est représenté par un avatar. Il permet une quantité infinie d’expériences et d’interactivité et existe dans une dimension où les lois de la physique sont différentes de ce que nous vivons dans notre propre univers.

L’origine du nom Métavers

Le mot anglais Metaverse est formé à partir de la contraction des mots « Meta » et « Universe », ce qui se traduit en français par la contraction de « Meta » et « Univers » pour ainsi donner Métavers. Méta signifie « Au-delà », ce qui illustre bien qu’on parle ici d’univers parallèle à la réalité.

L’histoire du métavers

Le roman Snow Crash

En 1995, Neal Stephenson a publié « Snow Crash », un livre qui a introduit le concept de métavers. L’idée de Neal Stephenson lors de la création de ce roman était d’explorer un avenir possible pour la société et la technologie. Ce livre est considéré aujourd’hui comme l’un des livres de science-fiction les plus influents de la littérature, car il a contribué à populariser un nouveau genre de science-fiction appelé cyberpunk. Il a même été décrit comme « le premier roman cyberpunk ».

Dans le livre, le métaverse s’agit d’un environnement de réalité virtuelle en ligne où les gens peuvent communiquer entre eux en parlant à leurs avatars ou hologrammes et qui est créé par un programme informatique appelé Snow Crash qui a été conçu par un développeur informatique prénommé Hiro. En 2044, l’avenir de la vie humaine est dans le métaverse qui est un monde virtuel en trois dimensions où les avatars peuvent être utilisés pour explorer une variété de mondes virtuels et participer à des activités. Il offre la possibilité de parcourir le monde tout en utilisant des avatars pour interagir avec les autres participants sur la plate-forme.

Le jeu Second Life

Au début des années 2000, le jeu vidéo Second Life créé par la startup Linden Lab fut l’un des premiers jeux à offrir un monde persistant en ligne accessible par ordinateur. Les utilisateurs étaient représentés par des avatars et pouvaient communiquer avec les autres personnes au sein de l’univers virtuel.

Il était même possible de construire des maisons, créer des business et jouer à des jeux au sein de ce métavers de toute première génération. Au fil du temps, le jeu a perdu en popularité, mais reste accessible et utilisé par une poignée de fidèles.

Crédit : Second Life

L’Oasis de Ready Player One

Si le concept d’univers virtuel existe depuis longtemps, ce n’est que récemment qu’il a attiré l’attention du grand public. Parmi les œuvres marquantes, le livre Ready Player One écrit par l’écrivain de science-fiction Ernest Cline et sorti en 2011. Il y existe l’Oasis, un monde virtuel accessible grâce à un casque VR.

Ce monde virtuel fut très bien retranscrit dans le film Ready Player One, réalisé par Steven Spielberg et sorti en 2018. Son succès a suscité beaucoup d’intérêt pour la technologie et a donné aux téléspectateurs de visualiser l’utilisation d’un métavers.

Scène de l’Oasis dans Ready Player One

L’attrait généré par Facebook

Le créateur de Facebook, Mark Zuckerberg a été l’un des artisans du renouveau du concept de métavers. En octobre 2021, il annonce renommer la compagnie mère de Facebook en Meta Platforms Inc, afin de mieux retranscrire la nouvelle stratégie du groupe qui mise sur l’essor des métavers.

Zuckerberg pense que le métavers est la prochaine évolution des réseaux sociaux et d’internet et permettra de créer des terrains de jeu où tout sera possible.

Quel est l’avantage du métavers ?

Le métaverse étant un environnement virtuel en 3D, il permet aux gens de créer, de partager et d’interagir numériquement de façon totalement immersive. Les deux principaux avantages du métavers sont que :

  • Tout y est réalisable, ou presque selon les limites technologiques du moment
  • L’immersion crée une sensation de présence physique, permettant à différentes personnes d’interagir à distance comme si elles étaient ensemble dans la vraie vie.

Quel équipement pour profiter du Métavers ?

Si de nombreux métavers sont accessibles avec un simple smartphone Android ou iOs, les vraies expériences immersives se font à l’aide d’un casque de réalité virtuelle ou de lunettes de réalité augmentée.

Parmi les casques VR, le plus connu est l‘Oculus Quest 2 grâce à son excellente immersion et ses manettes. L’un de ses concurrents est le HTC Vive. La concurrence va s’étoffer : Sony a présenté au CES 2022 son casque VR pour PS5, le PSVR 2. Cependant, il est aussi prévu un successeur au Quest 2, l’Oculus Quest 3 qui pourrait sortir en 2022 ou 2023.

Casque VR métavers Oculus Quest 2
Crédit : Oculus

Quelles sont les utilisations du Métavers aujourd’hui ?

La technologie du métavers n’en est encore qu’à ses débuts, mais nous commençons à voir apparaitre ses premières applications dans différents domaines.

Le métavers dans le jeu vidéo

Aujourd’hui, la technologie d’aujourd’hui n’est pas assez performante pour créer des mondes virtuels hyper réalistes. Bien que les gens puissent s’immerger dans des environnements numériques via des casques VR, tels que les casques Oculus, ses usages sont principalement limités au gaming.

Certains jeux vidéo tels que Fortnite, Roblox ou Grand Theft Auto V possèdent des attributs propres au métavers : les utilisateurs peuvent naviguer et communiquer dans un monde virtuel avec leur avatar. Cependant, ils doivent toujours jouer en utilisant des appareils conventionnels comme des PC, des smartphones ou des consoles de jeux. Il manque donc l’aspect réalité virtuelle pour procurer l’immersion d’un métavers.

De nombreux fabricants de consoles de jeux ont des projets dans la réalité virtuelle et les métavers. Par exemple, Sony prévoit un casque de réalité virtuelle pour la PS5 en 2022.

Le métavers dans le monde du travail

Fort de sa nouvelle stratégie misant sur le métavers, Facebook a sorti « Horizon Workrooms », un logiciel de réunion dédié aux entreprises. Utilisable seulement avec les casques de réalité virtuelle Oculus, chaque personne est représentée par un avatar. L’idée étant de créer des salles de réunion virtuelles qui favorisent la collaboration à distance, comme si les différents participants étaient dans la même pièce.

Comment investir dans le Métavers ?

Les mondes virtuels sont souvent régis par leurs propres règles économiques. L’univers des mondes virtuels est souvent rattaché de près à l’univers de la blockchain, car on y retrouve des monnaies virtuelles, dont beaucoup sont des cryptomonnaies.

Les cryptomonnaies des métavers

Le moyen le plus direct et le moins cher d’investir dans le Métavers est d’investir dans les coins de ces jeux tels que The Sandbox (SAND), Decentraland (MANA) et Axie Infinity (AXS). Ces crypto s’achètent facilement sur des plateformes comme Binance ou Coinbase.

L’immobilier virtuel

Il est aussi possible d’investir dans l’immobilier virtuel au sein de ces métavers, en y achetant des terrains ou des bâtiments. Il est par exemple possible d’acheter des terrains virtuels sur :

  • The Sandbox
  • Decentraland
  • OVR

Les investissements dans ces NFT immobiliers y atteignent des sommes record : l’entreprise Republic Realm, a annoncé avoir dépensé la somme de 4,3 millions de dollars pour l’achat d’un terrain sur The Sandbox, Sur le métavers concurrent Decentraland, la société canadienne Tokens.com, avait déboursé 2,4 millions de dollars américains en novembre pour un achat immobilier.

Cependant, l’inconvénient est qu’une grande partie de ces NFT ont des prix très élevés. Par exemple, le terrain le moins cher sur The Sandbox listé sur OpenSea est actuellement coté à environ 3500 USD.

Les actions des entreprises qui misent sur le métavers

Outre les cryptomonnaies, il existe quelques actions d’entreprises étroitement liées au Metaverse, telles que Meta (FB), Roblox (RBLX) et Matterport (MTTR). Vous pouvez investir sur ces titres en bourse, bien que cotés aux USA.

Le mot de la fin

Le monde des métavers est en plein ébullition et n’en est qu’à ses balbutiements. Soyez curieux et initiez-vous à leurs possibilités tant elles sont infinies.

Vous aimerez également....