Alexa ou Google home : Quel assistant domestique choisir ?

La révolution du secteur des nouvelles technologies a apporté de nombreux changements dans la vie quotidienne, et dans les ménages. Déjà au centre des sociétés et souvent incorporés dans les smartphones, les assistants personnels vocaux ont désormais pour ambition de se faire aussi une place dans les maisons. L’arrivée de ces nouveaux appareils a donné naissance au concept de la maison connectée Mieux, ces appareils sont parfois favorisés par des extensions comme Google Home et Amazon Alexa. Il importe donc de savoir quel assistant domestique choisir entre les deux.

La nouvelle tendance des assistants vocaux et leurs applications

Il apparaît clairement que durant ces dernières années, les précurseurs de la maison interconnectée comme Creston, AMX ou encore Somfy ont été suppléés par de nouveaux acteurs plus généralistes. Après avoir assisté à la mise en place sur le marché Amazon Echo aux États-Unis et intégré l’assistant vocal Alexa, Google a répondu l’année suivante et lancé Google Home. Il s’agit d’une solution d’interconnexion sous forme de haut-parleurs se référençant sur le modèle de Google Assistant.

Depuis lors, tous ces petits produits ont utilisé leurs fonctionnalités pertinentes pour s’incruster dans le secteur de l’industrie du divertissement à domicile. Ainsi, bon nombre de ces haut-parleurs sont uniquement conçus pour servir de pont entre les utilisateurs et les assistants dans lesquels ils vivent, tandis que d’autres le font sous des angles originaux comme celui de la musique.

Toutefois, certains prérequis sont indispensables pour utiliser ces assistants vocaux. Veuillez noter à ce propos que les haut-parleurs intelligents ou les assistants vocaux impliquent nécessairement des connexions Wi-Fi, car l’accès à Internet est essentiel pour assurer une acquisition intelligente des connaissances.

Comme cela laisse entendre son appellation, l’assistant domestique peut fournir aux utilisateurs une variété de services. Il est conçu pour répondre aux questions les plus élémentaires et peut également contrôler toute la demeure connectée par la voix. En associant l’objet connecté à son assistant, il est possible d’allumer ou d’éteindre à distance son ampoule connectée ou de monter et descendre le thermostat. Bien entendu, la musique et la radio peuvent être utilisées sur tous les modèles. De plus, selon la version des enceintes connectées, une diversité de services sera proposée aux consommateurs de façon facultative. Les assistants domestiques (également appelés haut-parleurs intelligents) peuvent exécuter des tâches à distance et bénéficier de la commande vocale grâce à l’intelligence artificielle intégrée. Les plus connus en France sont Google Home et Amazon Alexa.

La place d’Alexa et de Google Home sur le marché mondial

Alexa d’Amazon est encore en avance bien que l’assistant de Google ne soit pas en retard. S’il y a une chose qui est irréfutable, c’est bel et bien la rapidité hallucinante qu’à pris Google Home pour s’étendre sur le marché mondial. Après les États-Unis, Google a passé en effet à peine neuf mois à commercialiser Google Home en France. Parallèlement, il a fallu près de quatre années à Amazon pour faire la même chose avec Alexa.

De toute évidence, il appert que les chiffres ne sont pas faux et l’internationalisation d’Amazon n’est pas une priorité en soi. Alexa est utilisée dans 7 langues différentes à travers 41 pays. L’assistant Google Home est disponible quant à lui en 30 langues différentes dans 90 pays et régions du globe. La différence de développement ne peut pas être considérée comme étant banale, voire insignifiante. De même, depuis août 2018, les porte-parole de la firme Google ont développé la fonctionnalité bilingue (possibilité de parler aux assistants dans deux langues différentes) dans Google Home. A contrario, ladite fonctionnalité n’apparaîtra dans Alexa qu’en novembre 2020. Il en résulte donc que Google Home occupe la place prépondérante sur le marché mondial.

Les avantages de Google Home par rapport à Alexa

Il faut aussi mentionner un autre atout, tout aussi important, à savoir que Google Home peut exécuter jusqu’à trois commandes consécutives dans le même ordre. Communiquer avec des assistants compétitifs peut parfois donner l’impression que vous n’êtes pas très intelligent lorsque vous échangez avec une machine et que vous ne pouvez vous concentrer que sur une chose à la fois. « Alexa allume les lumières » ou « Alexa joue de la musique », ou « Alexa règle le chauffage » sont des ordres intempestifs et assez longs à formuler. Avec Google Home, vous pouvez dire des consignes plus simples, synthétiques et brèves comme « Google, éteignez les lumières, réglez le volume à moitié et balancez ma liste de lecture du soir » pour effectuer la même série de tâches à la fois. Dès lors, l’assistant domestique Google Home s’avère plus pratique que l’assistant Alexa d’Amazon.

En définitive, il ressort de cette analyse que l’assistant domestique à choisir est sans nul doute Google Home en comparaison avec Alexa. Il y a beaucoup plus d’avantages à obtenir sur une longue période d’utilisation avec l’assistant Google Home. Cela n’enlève cependant rien à la qualité des services proposés par Alexa d’Amazon. En tout état de cause, la décision finale vous revient.