Les objets connectés peuvent-ils représenter un danger ?

Plusieurs familles se dotent aujourd’hui des objets connectés. Ces derniers ont désormais envahi notre quotidien du fait du confort qu’ils procurent et des nombreux avantages qu’ils offrent, et ce dans presque tous les domaines. Il existe ainsi une multitude d’objets connectés dont entre autres les caméras, les lunettes, les porte-clés, les montres et même des vêtements. Les objets connectés n’offrent cependant pas que des avantages. Ils présentent également des risques non négligeables. Que sont-ils et comment s’en prémunir ? On en parle dans cet article.

Objets connectés : qu’est-ce concrètement et comment fonctionnent-ils ?

Un objet connecté est tout matériel ou appareil électronique pouvant communiquer avec un smartphone, un ordinateur, une télévision au moyen d’une connexion internet. Cette connexion peut avoir lieu par le biais d’un wifi, d’une clé, d’un modem ou tout autre moyen de connexion sans fil.

L’objectif principal des objets connectés est de recevoir et d’envoyer des données afin de les utiliser pour des tâches bien précises. Quelle que soit la tâche, l’objectif des objets connectés est de la rendre automatique et si possible de la contrôler à distance.

Les dangers des objets connectés

Comme énoncé, il existe bel et bien des dangers relatifs à l’utilisation des objets connectés. Ces dangers sont multiples et de plusieurs ordres.

Le dysfonctionnement des objets connectés

Il s’agit du premier risque relatif aux objets connectés. Comme tout appareil, ils sont susceptibles de connaître des dysfonctionnements au moment où l’utilisateur s’y attend le moins. Ces dysfonctionnements peuvent engendrer d’énormes problèmes. Par exemple, dans le cadre d’objets connectés utilisés dans le domaine sanitaire, un dysfonctionnement peut causer la mort d’un malade en salle d’opération.

Le piratage

Le principal danger lié aux objets connectés concerne le piratage. En effet, comme tout système informatique, les objets connectés peuvent disposer de failles. Celles-ci constituent des portes d’entrée pouvant faciliter le piratage et, de ce fait, le vol de données confidentielles. Ces données peuvent être relatives à une personne (données d’ordre sanitaire) ou à son environnement tel que sa maison ou son service. Une fois piratés, les objets connectés peuvent ainsi occasionner de nombreux préjudices à son utilisateur. Il peut s’agir par exemple d’un chantage ou du cambriolage de sa maison ou de son lieu de travail.

Espionnage

Un autre danger des objets connectés, découlant toujours du piratage, est relatif à l’espionnage dont peuvent être victimes les utilisateurs. Souvent dotés de micros ou de caméras, les objets connectés, une fois piratés, peuvent ainsi permettre aux hackeurs d’espionner les utilisateurs. Plusieurs utilisateurs d’objets connectés ont ainsi été filmés à leur insu à travers les caméras de leur propre ordinateur ou téléviseur.

Les objets connectés piratés peuvent également occasionner certains types de harcèlement comme ce fut le cas aux États-Unis dans l’État de l’Ohio. Un hacker pirata le micro du babyphone d’un nourrisson puis le terrorisa ainsi que ses parents à travers des hurlements.

Les dangers sanitaires

Les objets connectés constituent également dans une certaine mesure un risque pour la santé à travers les ondes qu’ils émettent. Ces ondes sont susceptibles de produire chez certaines personnes (telles que les femmes enceintes et les enfants par exemple) des problèmes de santé. Il s’agit notamment de la fatigue, de l’anxiété, des problèmes digestifs et dermatologiques et parfois le cancer.

Les dangers environnementaux

Les objets connectés représentent enfin une certaine menace pour l’environnement. Ils consomment non seulement de l’électricité, mais sont fabriqués à partir de métaux rares. Les objets connectés participent ainsi à la production de gaz à effet de serre et à l’épuisement des ressources naturelles. Selon certaines études, l’impact des objets connectés pourrait atteindre un seuil critique d’ici une dizaine d’années.

Comment se prémunir des dangers liés aux objets connectés

Plusieurs astuces peuvent aider à prévenir les risques ou les dangers liés à l’utilisation des objets connectés.

Réduire au minimum le nombre d’objets connectés

Il s’agit du premier moyen de prévention. Il consiste à n’utiliser que des objets connectés utiles voire nécessaires ou indispensables à son quotidien. Une telle mesure permet non seulement de réduire les risques de piratage, mais également les risques d’ordre sanitaire.

S’informer sur les caractéristiques de l’objet

Il est aussi important de s’informer sur les caractéristiques ainsi que le fonctionnement de l’objet connecté avant tout achat. Il est nécessaire de s’informer sur ses interactions avec les autres appareils électroniques de son domicile ainsi que sur les risques encourus.

Renforcer la sécurité des objets connectés

Il s’avère aussi nécessaire de changer les paramètres par défaut installés sur les objets par les fabricants. Cela revient à changer le nom ainsi que le mot de passe. Il est en effet recommandé d’opter pour des pseudonymes et pour des mots de passe très compliqués. Aussi, vous devez mettre à jour régulièrement les paramètres de ces objets.

En somme, les objets connectés font désormais partie de notre vie quotidienne et continueront de l’être durant plusieurs décennies encore. Bien qu’ils soient très utiles dans de nombreux domaines, ils représentent également des risques énormes pouvant conduire à des dommages considérables. Une telle situation requiert de multiples précautions à commencer par la réduction des objets connectés utilisés.