Google a racheté l’entreprise Fitbit pour 2,1 milliards de dollars

C’est officiel ! Google a acquis Fitbit pour 2,1 milliards de dollars. La procédure de rachat de Fitbit engagée en 2019 par le géant américain du numérique, a finalement porté ses fruits. Cette acquisition a mis beaucoup de temps à cause des inquiétudes de la Commission européenne. Focus sur les motivations de cette opération qui aura mis 2 ans à se concrétiser.

Que sait-on de Fitbit ?

Créée en 2007, Fitbit est entreprise spécialisée dans la conception des bracelets connectés et dédiés à la pratique sportive. Elle développe et commercialise des moniteurs et autres objets connectés d’activité physique. Depuis sa création, elle aurait vendu 20 millions d’objets connectés. L’entreprise voudrait désormais rendre la santé et le bien-être accessible à un plus grand nombre de personnes. Pour ce faire, elle propose davantage de produits moins chers. Avec ce rachat, Fitbit devrait continuer d’innover sous l’égide de Google pour le bonheur de ses consommateurs.

Intérêts et enjeux des géants du numérique pour Fitbit

L’entreprise Fitbit était dans la ligne de mire de deux géants américains du numérique. Il s’agit de Google qui a été le plus ambitieux et Facebook. La firme californienne Google était très motivée pour le rachat du fabricant de montres connectées. Pour preuve, le groupe a affirmé qu’elle était prête à doubler le montant proposé par son challenger Facebook pour s’offrir Fitbit.

Par ce rachat, Google espère désormais enrichir son offre d’objet connecté et concurrencer l’Apple Watch. Le marché des montres intelligentes et des objets connectés connaît un regain et Google espère bien en profiter. Avec la tendance actuelle, il est fort à parier que la montre connectée connaîtra le même élan que le smartphone a connu.

L’opération a été conclue pour un montant de 2,1 milliards de dollars soient 1.88 milliards d’euros. Il aura fallu près de deux ans de procédure à Google pour finaliser cette opération et s’offrir Fitbit. En effet, l’opération a été retardée par la commission européenne qui s’inquiétait de la protection des données des utilisateurs.

La protection des données personnelles des utilisateurs par Google

Avec l’opération de rachat de Fitbit par Google, la Commission européenne avait fait part de sa préoccupation sur la récupération d’importantes données personnelles par ce géant du web. Ces données portent notamment sur la santé de ses utilisateurs européens. Ces inquiétudes ont finalement été balayées par Google. Dans un communiqué officiel signé du vice-président de Google, Rick Osterloh en charge des appareils et des services s’exprimait ainsi : Nous nous engageons à protéger les informations relatives à votre santé et à vous donner le contrôle de vos données”.

Autant rappelées que la collecte et la revente des données personnelles des utilisateurs à des entreprises constituent un sujet sensible pour les GAFAM (Google Apple Facebook Amazon). Depuis que Facebook a modifié son CGU (Conditions Générales d’Utilisation), beaucoup d’internautes délaissent WhatsApp. Dans le même temps, Google a réactivé le mode invité dans ses smarts speaker. Par ailleurs, elle promet encore plus de confidentialité lors des discussions avec son assistant vocal. Par ce rachat de Fitbit, la firme de Mountain View compte offrir plus de garanties. Elle a rassuré le public qu’aucune donnée personnelle de santé ne sera partagée avec d’éventuels annonceurs.

Les données de santé pour un meilleur ciblage publicitaire

En s’offrant le fabricant de montres connectées Fitbit, Google aura accès à nos données de santé, à nos habitudes sportives collectées depuis des années. Elle pourrait de ce fait synchroniser ces données afin de proposer des annonces publicitaires ciblées. L’intérêt de Facebook de racheter Fitbit était sans doute motivé par ces données à récupérer, à analyser afin d’affiner le ciblage publicitaire. Depuis de longue date, Fitbit fut une marque très populaire avec des millions de consommateurs. Nul doute que ces données ont été minutieusement conservées